Friday, March 30, 2012

Chichen Itza and Ek Balam - Mexico IV

On attaque donc les dernières étapes de notre périple, autour de Chichen Itza. Accrochez-vous à vos sombreros, parce que je crois n'avoir jamais mis autant de photos en un seul post... Du coup, je vais essayer de faire léger sur le texte.

Nous avons donc quitté Coba en début d'après-midi, et rejoint Chichen Itza quelques heures plus tard. J'avais réservé des chambres à l'Hacienda Chichen, une hacienda historique qui a hébergé les archéologues travaillant sur les premières fouilles de Chichen Itza dans les années 1920. L'hacienda a été construite du temps des conquistadors espagnols, et on peut toujours y voir, autour du bâtiment principal, quelques pierres sculptées "recyclées" de Chichen Itza.


Tipoulet courant vers la terrasse pour le petit-déjeuner -
Tipoulet rushing to have breakfast on the patio


Notre bungalow - Our bungalow

Vue du bungalow sur le jardin et la piscine - View from the bungalow onto the gardens and the pool

À peine arrivé, Tipoulet a voulu aller faire un petit plongeon dans la piscine, littéralement.




L'endroit était magnifique, et on y entendait des tonnes d'oiseaux.



Et le gros avantage, évidemment, c'est qu'on se trouvait à quelques minutes à pied de l'entrée de Chichen Itza, dont on a pu commencer la visite (pas à l'aube, hein, vers 9h) avant l'arrivée des bus de touristes venus de la Riviera Maya.

On a eu les pyramides pour nous tous seuls.


El Castillo

Par contre, tous les petits vendeurs de souvenirs étaient déjà là...



Bah y a pas à dire, c'est beau...


Vue d'El Castillo - View of El Castillo

Le groupe des Mille Colonnes, et détail d'une colonne sculptée - Group of the Thousand Columns, and detail of a carved column



Têtes de serpent sculptées - Sculpted serpent heads


Jeu de pelote, le plus grand de l'empire Maya, et détail d'un des murs - Ballcourt, the largest of the Mayan empire, and detail of a wall


Tzompantli, sur lequel étaient exposé les crânes des victimes de sacrifice ou des prisonniers de guerre. Perdre (ou gagner, les historiens divergent) une partie de pelotas pouvait aussi mener à la décapitation, apparemment... -
Tzompantli, or Skull Platform, where skulls of sacrificial victims or war captives were displayed. Apparently losing (or winning, depending on the historians) a game of pelotas could also lead to your decapitation...


La Iglesia

Je termine le compte-rendu avec deux anecdotes.

La première, c'est que Tipoulet et La Poulette ont eu un énorme succès auprès des lycéennes méxicaines en voyage scolaire (les yeux bleux, peut-être)...



La seconde, en réponse à la question que vous vous posiez tous, ou pas, en voyant cette photo - mais pourquoi courent-ils, et qu'est ce que Tipoulet a donc trouvé dans l'herbe ?

P pensait que c'était un ver quelquonque, mais les petits vendeurs penchaient pour un bébé couleuvre... Une fois la photo aggrandie, je me range du côté des petits vendeurs.



Respirez un grand coup...

On enchaîne sur Ek Balam, dont les fouilles archéologiques n'ont commencé que dans les années 1990. Infiniment moins touristique que les 3 premiers, ce site avait un petit côté perdu dans la jungle fort sympathique.









On a pu également aller se rafraichir au cenote voisin de Xcanche, dont je n'ai pas de belle photo, mais heureusement, d'autres voyageurs mieux équipés que moi étant passés par là, je leur en ai emprunté une.








Mon seul regret, on n'a pas eu le temps de visiter ce cenote-ci. J'avais lancé l'idée d'y passer le lendemain sur le chemin de l'aéroport, mais P et Papy B ont mis leur veto. Pour être honnête, on aurait râté l'avion...

Bon, il faudra revenir...



So moving on to the final stages of our mexican journey, around Chichen Itza. Hold on to your sombreros, because I think I've never put as many photos in one post ... So, I'll try to be brief with the explanations.
We left Coba in the early afternoon, and reached Chichen Itza a few hours later. I had booked rooms at the Hacienda Chichen, a historic hacienda which hosted the archaeologists working on the first excavations at Chichen Itza in the 1920s. The hacienda was built in the days of Spanish conquistadors, and a few carved stones "recycled" from Chichen Itza can still be found around the main building.
As soon as we arrived Tipoulet wanted to dive in the pool, quite literally.
The place was gorgeous, and we could hear tons of birds in the gardens.
And the big advantage of course, was that it was jwithin walking distance of the entrance of Chichen Itza, so we got there the next morning (not at dawn, obviously, more around 9 am) before the tour buses from the Mayan Riviera got there.
We had the pyramids to ourselves.
Except all the street vendors were already there.
Well, you'll have to admit, it's beautiful.
I'll end here with 2 stories. First, the mexican highschool female students we ran into were crazy about
Tipoulet and La Poulette (maybe it's the blue eyes?)... Second, to answer the burning question you all had, or not, seeing this picture - Why are they running, what did Tipoulet find on the ground ?
P thought it was some sort of worm, but the street vendors guessed a baby snake. After seeing the high magnification, I'll side with the vendors...
Alright, take a deep breath ...
Moving on to Ek Balam, where the excavations only began in the 1990s. Much less touristy than the other 3 sites, Ek Balam is lost in the jungle, which gives it a very nice "adventurous" twist.
There is also a cenote nearby, Xcanche, which we visited to cool down a bit. I didn't get any nice picture of the cenote, but fortunately, fellow travelers better equipped than I had been there, and I borrowed one from them.
My only regret is that we didn't have the time to visit this cenote. I threw the idea of going there on our way to the airport, but P and Grandpa B vetoed. To be fair, we would have missed the plane ...
Well, I guess we will have to go back ...

2 comments:

  1. Définitivement, j'espère bien me joindre au groupe la prochaine fois...

    ReplyDelete